Désertification dans la zone de Tendrara (Maroc oriental)

Du report “Impact des facteurs anthropiques et des stratégies socio-foncières sur l’amplification de la désertification au niveau des Hauts Plateaux de l’Oriental“, de Mohamed EL KOUDRIM, publié par l’INRA Maroc.

La désertification est, selon la définition adoptée par la Convention des nations unies, “une dégradation progressive des terres arides, semi-arides et subhumides sèches résultant de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines”. La désertification et la dégradation des sols résultent de mécanismes et processus complexes et interactifs, conditionnés par un ensemble de facteurs agissant à différentes échelles spatiales et temporelles. Leur suivi exige, d’une part, la description des conditions biophysiques et socio-économiques des milieux subissant ces phénomènes, et d’autre part la compréhension des mécanismes et processus résultant de ces conditions.paisatgetendara

L’objectif de ce travail est d’analyser le phénomène de désertification dans la zone de Tendrara (Maroc oriental) à travers une analyse des modes de gestion et d’utilisation de l’espace pastoral et de dégager leurs effets sur la dégradation du milieu. Deux approches ont été utilisées; une analyse socio-foncière et une étude de télédétection multidate.

La dégradation a concerné essentiellement les formations végétales à base d’Artemisia herba alba Asso. et de Stipa tenacissima L. Les premières ont complètement disparues et les autres ont changé de physionomie pour donner lieu à des formations ouvertes d’apparence désertique.

Les résultats montrent que la dégradation des parcours est perçue à tous les niveaux, elle est causée par les changements qu’a connus le système pastoral (surpâturage, mise en culture, sédentarisation, appropriation de l’espace). Ces stratégies d’utilisation de l’espace façonnent en grande partie l’état des parcours. Les changements qu’a connus l’occupation du sol témoignent d’une avancée rapide de la désertification.