Abricot. Maroc 2015

De l’article du Badra BERRISSOULE a l’Economiste: Abricot. Pourquoi l’industrie n’est plus compétitive!

L’abricot marocain ne séduit plus. La filière, bien menacée aujourd’hui par les abricots grecs, chinois et espagnols enregistre une perte en volume de 5% chaque année depuis 2008. Rappelons que l’industrie de transformation s’accapare une grande partie de la production pour la transformation en conserve et que ses produits sont destinés essentiellement à l’export.

C’est que le Maroc a perdu des positions sur ses marchés historiques. En France, marché pourtant abracocsen croissance durant la période, les parts de marchés marocaines se sont amenuisées passant de 37% en 2001 à 22% en 2014. Les industriels nationaux n’arrivent pas à faire face à la montée en puissance de la Grèce, de l’Espagne et plus récemment de la Chine.

Au niveau mondial, le Maroc et l’Espagne ont perdu leurs positions de leaders des exportations d’abricots, au profit de la Grèce et des chinois. Pour la petite histoire, la Chine n’a commencé à exporter son abricot qu’à partir de 2002, et a réussi en moins de 9 ans à dépasser le Maroc en termes d’exportations d’abricot avec 9% de part de marché mondial. Entre-temps, la Grèce qui a également connu une forte croissance de ses exportations est passée au 1er rang mondial .