Actes du symposium international sur le developpement durable des systemes oasiens

L’oasis comme un modèle à l’échelle

Nous pouvons trouver dans l’écosystème des oasis les dynamiques de systèmes de culture plus grandes. Et par conséquent nous pouvons leur comprendre comme des modèles à échelle où saisir l’effet des plaies, du changement climatique, etc. Dans ce sens il est assez intéressant de donner un coup d’oeil aux actes du symposium international sur le developpement durable depuis systemes oasiens.

Le système oasien mauritanien demeure un secteur fragile et souffre encore de plusieurs contraintes. Des facteurs économiques autant que culturelles explique l’état d’anti-chambre du pouvoir des oasis. Les sécheresses récurrentes, l’excèdent démographique contribue à appréhender ce phénomène. Les oasis étant des espaces de rareté, confinent à un mode de vie qui repose sur l’épargne et la rationalisation. La gestion de l’eau, a donné lieu à un système de partage rationnel et arithmétique.

Dans toute action de quelque nature qu’elle soit, il faut toujours tenir compte de la complexité écologique et socio-économique des oasis et se rappeler surtout:

• qu’il s’agit d’un milieu vulnérable à ress ources limitées et souvent sous valorisées

• qu’il y a une poussée démographique très importante

• que les produits oasiens subissent la concurrence du marché sans y être vraiment préparés.

Ces donnes font que les oasis connaissent un déséquilibre, notamment écologique, tendant vers la dégradation. Tous les intervenants dans ce milieu doivent donc oeuvrer et coordonner leurs actions pour relever les défis et la recherche de nouveaux équilibres.

Les oasis ont constitué un espace d’intervention trè s ouvert pour la collaboration locale, nationale, régionale et internati onale. Un tel caractère d’ouverture devra être renforcé pour stimuler une coopération fructueuse, rechercher la complémentarité et la synergie et intégrer les diverses actions pour relever les défis.