Fruits calendrier du Fruticulteur et Viticulteur

Aujourd’hui, nous avons une agriculture technique et soumise à des facteurs extérieurs, qui vont depuis une énorme bureaucratisation à la spéculation boursière avec les aliments, ou la pince entre les fournisseurs et les acheteurs, que amène la production agricole aux paramètres de la production industrielle.

Les agriculteurs sont un cas étrange dans la dynamique capitaliste, parce que contrairement à d’autres secteurs, comme un fabricant de voitures ou de horloges, ne peut pas fixer ses prix de vente, mais sont les acheteurs qui ils fixent. Et d’égale manière, les agriculteurs doit assumer les conditions de vente de ses fournisseurs. L’agriculteur est à la merci de la protection du le gouvernement, que normalement il se limite à ajouter de nouvelles législations aux déjà existants, et que, souvent, tout ce qu’ils font est d’augmenter la puissance des grands fournisseurs et distributeurs.

Il y a ceux qui essaient d’échapper à cette dynamique avec l’agriculture biologique et d’autres combinent la production de kilomètre zéro. On pourrait penser que cette manière de faire est obsolète, mais si l’on révise les connaissances antiques, on peut voir que le noyau de connaissances agricoles n’a pas varié. Ce qui a changé est la technification des travaux et la commercialisation du produit. Par conséquent ceux qui postulent la production de Km. 0 ne vont pas tellement fourvoyés en essayant d’échapper à une dynamique de qualité, prix et distribution que ne contrôlent pas.

En hommage aux agriculteurs, nous pouvons citer quelques livres antiqFruits calendrier du fruticulteurues intéressants tels que le «Diccionario universel d’agriculture» de T. Muller, traduction publiée à Barcelone en 1900, les «Leçons d‘Agriculture et d’Horticulture» travail collectif, publié à Paris en 1919, le «Agricultura general» de P. Diffloth, traduction publiée à Barcelone en 1919, la «Arboricultura frutal» de L. Bussard L. et J. Duval, traduction publiée à Barcelone en 1928, «El Blat de moro» de Lluís Pascual, publié à Barcelone en 1938, la “Pomologie illustrée”, de H. Kessler, publié a Blerne en 1949, ou les «Fruits calendrier du Fruticulteur et Viticulteur» un livre que H. Henry mis à jour avec au fil des ans.